Chacun peut se retrouver un jour ou l'autre dans une situation l'incitant à vendre des objets de valeur. Il peut s'agir d'une succession, d'un contenu mobilier ou tout simplement d'un impératif financier.


La question se pose dès lors de trouver les meilleures solutions et d'éviter les pièges pour valoriser correctement ses biens.


Comment s'y retrouver parmi les nombreux canaux de vente à disposition, les intermédiaires, les conseils des proches et les informations aperçues sur Internet.


L'idée de ce site est de vous donner quelques conseils utiles en la matière !


Vous trouverez ces informations en cliquant simplement sur les flèches droite ou gauche de ce bloc de texte ! Bonne visite !

  

Comment s'y prendre pour vendre ses objets précieux, ses antiquités et ses collections à Genève ?

D'une manière générale, la vente en urgence d'objets ne donne souvent pas de bons résultats pour le vendeur.


Parfois, dans le cas d'une succession ou d'un départ à l'étranger, un appartement ou une maison doivent être vidés rapidement pour libérer le logement. Dans ce cas, où le temps peut manquer, il faut au moins s'accorder un temps de réflexion suffisant pour élaborer une stratégie, ou confier cette tâche à un professionnel de la valorisation d'objets.


Certains sont tentés, dans l'urgence, de conserver une partie de leurs biens dans des garde-meubles.Si l'idée est bonne, il faut faire attention à ne pas oublier de trouver une solution rapidement pour ces objets car ce type de location peut s'avérer onéreux, voire parfois dépasser la valeur des objets stockés.

Prendre son temps, si cela est possible, ne serait-ce que pour la phase de réflexion !

Parmi les divers canaux de vente à disposition sur le marché genevois, il y en a qui sont plus adaptés que d'autres aux objets que vous possédez. Et comme, il y a souvent de nombreux objets à vendre, cela devient vite complexe.


Quel moyen choisir pour une porcelaine chinoise, un tableau contemporain, une collection de timbres, un salon Louis-Philippe, de l'argenterie, une affiche ancienne, des vieux jouets, un bronze non signé, etc. ?


Concernant les objets précités, aucune voie unique n'est indiquée car les canaux de vente sont différents !


Voyez ci-après, les principaux canaux de vente à disposition ->


  

Evaluer les différents canaux de vente en fonction des objets à valoriser !

C'était autrefois le choix le plus courant. Depuis plusieurs années le nombre d'antiquaires se réduit. En vieille ville de Genève, il ne reste que très peu de magasins d'antiquités. Parmi les causes de cette raréfaction se trouvent la multiplication des maisons de vente ainsi que la vente sur Internet.


L'antiquaire reste une possibilité pour certains objets, ses forces étant son savoir, son expérience et surtout sa clientèle. Il vous achètera parfois des objets à un bon prix sachant qu'il sait déjà à quel client il pourra le revendre.


Au moment d'un achat, si l'antiquaire n'a pas en vue un client pour l'objet proposé, il fera une proposition prudente avec une bonne marge pour réduire ses risques. Il ne faut pas oublier que l'antiquaire est un intermédiaire revendeur !



  

Canal 1 - L'antiquaire

L'une des meilleures solutions pour bien vendre des objets de valeur. En effet, d'une part le prix d'adjudication reflète souvent le prix actuel du marché et d'autre part le principe d'émulation des enchères peut faire grimper parfois considérablement la valeur d'un objet !


Bien qu'il soit possible pour tout un chacun de proposer des objets à une maison de ventes, il est préférable d'avoir un minimum d'expérience pour savoir quelle maison est appropriée à tel ou tel objet et connaître les conditions appliquées (montants minimums, prix de réserve, commissions, frais en cas de non vente, transport, assurances, certificats).


Il faut être conscient aussi que le délai entre la consignation des objets et le versemenet des montants résultants des ventes peut prendre plusieurs mois.


A Genève, il y a plusieurs maisons de ventes de renom.

Canal 2 - La maison de vente aux enchères

Egalement une bonne solution pour certains objets, notamment ceux liés à des collections (monnaies, timbres, jouets, trains électriques, objets publicitaires, montres, vinyles, etc.). Il y a en effet des milliers de collectionneurs à travers le monde et Internet offre la possibilité de les atteindre. L'émulation des enchères est aussi bien souvent profitable.


Tout un chacun peut s'inscrire sur des sites de ventes aux enchères (Ebay, Ricardo, Delcampe, etc.) et commencer à vendre ses objets très simplement. L'expérience vient avec le temps.


Ce qui un peu décourageant dans cette solution est le temps qu'elle demande pour constituer les annonces (textes, photos, plusieurs langues). Elle n'est pas indiquée non plus pour la vente d'objets d'art de particulier à particulier en raison du manque de confiance de part et d'autres.


  

Canal 3 - Les enchères sur Internet

Ce moyen de vente en perte de vitesse, notamment les petites annonces dans des journaux locaux. La réduction des pages consacrées à cet effet dans le GHI est un exemple parlant.


Les annonces sur Internet, du type Anibis, LeBonCoin, etc. sont perdues parmi des milliers d'autres annonces gratuites et il n'y a pas l'émulation de la fin de la vente, comme c'est le cas pour les enchères. Il faut aussi s'armer de patience, renouveller les annonces plusieurs fois.


Ce canal de vente trouve toutefois sa raison d'être pour des personnes qui souhaitent vendre un objet sans payer des frais d'annonces importants et qui ont tout leur temps pour trouver un acheteur.

Canal 4 - Les petites annonces papier ou sur Internet

Le brocanteur achète de tout et revend sur les marchés, notamment au marché aux puces de Plainpalais. Il est très actif dans le secteur des débarras d'appartement, de villas, de locaux divers mais peut également acheter des objets directement chez le particulier. Il apprécie tout particulièrement les lots.


Peu de brocanteurs ont des magasins et, pour vendre sur les marchés, il devra changer fréquemment de marchandise. Il vendra donc à des prix inférieurs à d'autres canaux pour permettre une rotation et, de ce fait, sera prudent lorsqu'il achètera des objets aux particuliers. En outre, il lui arrive de passer à côté d'objets de valeur qui finiront chez un antiquaire ou dans une salle des ventes.


Le brocanteur constitue une bonne solution pour débarrasser un appartement une fois que les objets de valeur ont été valorisés.


  

Canal 5 - Les brocanteurs

Beaucoup ont expérimenté la tenue d'un stand dans un vide-greniers ou une brocante de quartier, avec parfois un certain succès et une somme rondelette en fin de journée.


C'est un moyen divertissant demandant une organisation et une préparation non négligeables, ainsi qu'une bonne dose de patience. En tous les cas une aventure sympathique.


Ceci étant, pour le néophyte, cet exercice est sans filets, avec le risque de vendre ses objets à des prix bien inférieurs à ce qu'il aurait pu en retirer par d'autres biais. Il ne faut pas oublier qu'un grand nombre de marchands sont sur place à chaque vide-greniers et qu'ils connaissent la valeur de leurs achats !

Canal 6 - Les vide-greniers

Canal 7 - Les bonnes oeuvres

La solution sans doute la plus éthique !

 

Léguer des objets à des oeuvres caritatives genevoises, représente un bon geste qui permet de faire vivre des personnes dans la précarité. En outre, les objets peuvent être pris directement à domicile.


A Genève, les principaux acteurs dans ce secteur sont Emmaüs, Caritas, le CSP, l'Armée du Salut et maintenant la Carte blanche.


Vous l'aurez compris, si cette voie est charitable, elle ne produit aucune contre-partie financière pour le vendeur. Mais plutôt que de jeter mobilier et objets de faible valeur, le recours aux bonnes oeuvres a un sens.

  

Nous espérons que ces quelques informations et ces règles de base vous aideront à vendre correctement vos biens.


Il se peut aussi que vous n'ayez ni le temps, ni l'énergie ou simplement pas suffisament de compétences pour vous lancer seul dans l'aventure. Si tel est le cas et que vous souhaitez confier tout ou partie de ce travail à un spécialiste en valorisation, c'est très volontiers que nous vous ferons un accueil favorable, adapté à vos besoins.


Pour la valorisation d'objets, nous recommandons notre site

www.antiquites-achat.ch


Pour le débarras de logements, nous recommandons notre site

www.debarras-brocante.ch


  

En conclusion

info@antiquites-geneve.ch

+41 79 302 38 38